La paléo nutrition

Le principe de la paléo nutrition, c’est de manger des aliments non transformés qui répondent à nos besoin originels. On est pas en mode cueillette dans les bois, ou chasse à l’antilope, ne vous inquiétez-pas!

Alors, ce régime peut sembler hyper contraignant, puisque il faut supprimer le sucre, le gluten et les produits laitiers… Non non restez! Vous allez voir c’est cool le paléo !!!

Bon, vous n’êtes pas non plus obligés de commencer par du full paléo si ça vous semble trop violent, mais vous verrez que vous vous sentirez vraiment en forme, et si vous avez du poids à perdre, les résultats sont vraiment très probants!

Pourquoi passer à la paléo nutrition?

  • Ce régime repose sur des aliments complets et non transformés, ce qui vous permet d’éliminer tous les addictifs type sucre et sel ajoutés.
  • La paléo nutrition est pauvre en sel et riche en potassium, ce qui vous permet d’éviter les problèmes de tension artérielle.
  • Elle est riche en végétaux: à nous les 5 fruits et légumes par jour, YES WE CAN!
  • Elle est pauvre en graisses saturées, on utilise majoritairement des graisses bénéfiques (comme l’huile de coco) pour réduire le cholestérol.
  • Elle est riche en protéines et en fibres, du coup on ne meurt pas de faim une heure après son repas quand on est en plein régime.
  •  Elle permet de perdre les kilos en trop sans s’affamer (ce qui rejoint le point précédent).
  • Elle possède un faible indice glycémique.
  • Elle protège de nombreux phénomènes inflammatoires.

Alors? Ça vous branche?

Petit récap de ce que vous devez avoir dans vos placards quand vous mangez paléo:

LES LÉGUMES: tous les légumes sont paléo, essayez de les varier au maximum en mixant les couleurs. Oui les couleurs! Pourquoi? Parce que chaque couleur apporte des vitamines différentes ou des substances inintéressantes. Par exemple, les fruits et légumes violets sont plein d’antioxydants.

LES FRUITS: comme les légumes, tous les fruits sont paléo, en revanche préférez les fruits intacts (frais ou surgelés). Évitez les jus de fruits qui sont bourrés de sucre (même les fruits frais passés à la centrifugeuse).

LES ŒUFS: privilégiez les œufs bio.

LE POISSON: plutôt des poissons issus de la pêche. Les petits poissons gras en début de chaîne alimentaire, ceux qui n’emmagasinent pas une tonne de mercure et d’autres pollutions. Si vous achetez du poisson d’élevage, tournez vous vers les filières bio. Les fruits de mer aussi sont paléo.

LA VIANDE: c’est mieux de privilégier les viandes maigres comme le poulet et la dinde ou la viande blanche. Doucement quand même sur la viande, c’est pas super bon d’en manger trop.

LES ÉPICES ET AROMATES sont très importantes dans la paléo nutrition car non seulement elles améliorent les qualités gustatives des plats, mais elles apportent aussi de vraies qualités nutritives.

LES MATIÈRES GRASSES utilisables pour les cuissons et les assaisonnements: l’huile vierge de coco, l’huile d’olive vierge, l’huile de palme, l’huile de noisettes, l’huile vierge de macadamia, l’huile d’avocat.

LES HUILES pour les assaisonnements uniquement: l’huile de lin, l’huile de cameline, l’huile de noix, l’huile de chanvre, l’huile de colza vierge.

LES LAITS VÉGÉTAUX: laits d’amandes, de noisette, de chataignes, de coco…. parfaits pour la patisserie ou remplacer le lait et la crème fraiche.

LES TUBERCULES, excellente source de glucides parfaitement adaptée à notre organisme: le manioc, le tapioca, le navet, la carotte, le panais, la patate douce, le topinambour, la betterave, l’igname et le taro.

LES CÉRÉALES: le riz blanc et le sarrasin. Bruts, en farine, en flocons….

LES OLÉAGINEUX: la plupart sont compatibles avec le régime paléo, ils sont riches en fibres et en antioxydants. Les noix de macadamia, les amandes, les noisettes, les noix de cajou, les pistaches, les pignons de pins, les graines de courge et le cacao. Evidemment il faut les prendre natures, les grillées et salées du mix apéro ça ne marche pas!

LE SUCRE: vous pouvez utiliser le miel et le sirop d’érable, mais en petites quantités.

 

Les aliments à supprimer:

LES JUS DE FRUITS: même faits maison, l’élimination des fibres accélère le passage du fructose dans le sang. C’est très mauvais, ça peut entraîner du diabète ou du surpoids.

LES POISSONS TRANSFORMES: adieu Captain Igloo, surimi, brandades….

LES VIANDES TRANSFORMÉES: en gros la charcuterie et les saucisses.

LES PRODUITS LAITIERS: là ça va vite, c’est tous les produits laitiers vache, brebis, chèvre…. tout!

LES CÉRÉALES: fini le blé, l’épeautre, l’avoine, le seigle…. et tous les autres.

LES LÉGUMINEUSES: fini aussi les lentilles,  les haricots, les pois, le soja, le lupin et les arachides.

LES POMMES DE TERRES n’existaient pas non plus à l’ère paléo.

LES MATIÈRES GRASSES autres que celles autorisées plus haut.

LE SEL: supprimez le au fur et à mesure si non ça pourra vous paraître insurmontable.

LE SUCRE: tous les sucres sauf le miel et le sirop d’érable.

 

Voilà, donc là vous avez les grandes règles!

Ce que j’en retiens:

  • Si on fait du 70% paléo, c’est déjà très bien. En ce qui me concerne j’ai éliminé le sucre et le gluten, je mange peu de produits laitiers et je privilégie les yaourts maison.
  • C’est une super expérience pour manger beaucoup plus de légumes et en faire découvrir à ses enfants!
  • Ça fait vraiment maigrir!

Je vais essayer de vous poster pas mal de recettes paléo sur le blog que vous retrouverez dans la catégorie régime paléo, mais si vous voulez aller plus loin (ou ne pas attendre que je poste les recettes) je vous conseille un super livre de Daniel Green: Le régime paléo

Voilà les Foodies, je vous ai tout dit!